Courir au seuil

seuil3

La course au seuil est le rythme où vous courez sans utiliser la filière anaérobie de votre organisme.
Cette technique permet de courir et donc de progresser sur votre rythme de confort et de ne pas trop s’essouffler lors des efforts un peu plus intenses que d’habitude.  Il faut donc avoir une progression qui évoluera doucement et donc de rester à cette limite en allongeant la durée de l’entrainement.

seuil2

Il faut donc travailler à un rythme soutenu sans que le corps soit en stress ni en anaérobie. Cela permettra une amélioration notable de votre endurance sur les efforts prolongés. Le corps sera habitué à travailler plus en puissance et de plus en plus longtemps. Votre musculature sera développer pour atteindre une vitesse de plus en plus rapide. Attention la progression se fera de manière assez lente. Les muscles apprennent à gérer petit à petit leurs stocks d’ « énergie ».

seuil3

Psychologiquement cette technique apporte beaucoup au runner car il doit se battre contre les premières sensations de fatigue.

CONSEILS

  • Toujours bien s’échauffer avant toute séance de qualité.
  • Programmer toujours votre séance de manière méticuleuse afin de respecter votre allure.
  • Pour les entrainements au seuil, il me parait important de vous munir d’une montre cardio et éventuellement avec la vitesse.
  • Les séances au seuil doivent être toujours dans la gestion et non dans la souffrance car sinon cela veut dire que le rythme est trop soutenu.
  • Après une séance au seuil, il est important de courir doucement pour un retour au calme.

seuil4

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>